Une histoire renversante, une romance hors du temps. Une véritable pépite !

Hello tout le monde ! Je suis très contente de vous retrouver avec cette chronique sur “Le faiseur de rêves” de Laini Taylor publié chez Lumen. Que dire de ce world building aussi entreprenant qu’il est envoûtant, bercé par une confrontation antique de deux peuples ?

 

Je vais donc essayer de vous résumer l’histoire sans trop vous spoiler. Si l’approche peut sembler confuse, c’est parce qu’on apprend au fur et à mesure des détails qui donnent progressivement tout son sens à l’univers, et à son intrigue. Du coup, si mon résumé n’est pas très clair, je vous invite à lire directement la quatrième de couverture.

( résumé de "le faiseur de rêves" )

Il était une fois, un orphelin qui était fasciné par l’histoire de cette ville au plein coeur du désert, dont le peuple fut couvert de louanges sur leur bravoure. Un jour, le petit garçon reproduit une de leurs grandes batailles à travers son imagination débordante, s’inspirant de ces grands guerriers. Mais alors qu’il voulut crier le nom de la ville comme un chant de guerre, ses lèvres restèrent suspendues et seul le mot “Désolation” suivit son souffle. Comme un mot sur le bord des lèvres, le nom de cette ville fût dès lors inaccessible.

 

Une malédiction s’est abattue sans crier gare, réduisant la ville à l’état de simple légende au fil des ans. Mais le petit garçon, devenu un homme, n’a jamais cessé de croire en son existence, cherchant à percer le mystère de Désolation. Jugé comme un rêveur qui s’attache fermement à un mythe, c’est son rêve qui vient à lui quand des représentants arrivent en ville, cherchant des compagnons pour accomplir une mission à Désolation.

Il est finalement assez compliqué de résumer une histoire qui prend tout son sens au fur à mesure des informations qui sont révélées au cours de la lecture. C’était une véritable excitation de découvrir davantage de ce mythe qui se présente devant eux ! Qu’est-il arrivé à cette ville ?

 

Si j’ai apprécié chacun des personnages et leurs caractères, je reste bien évidemment attachée aux deux protagonistes principaux. Le pouvoir de la jeune femme, révélée après quelques chapitres pour faire monter le suspens, est si envoûtant. Tout le jeu du “rêve” en vaut vraiment la chandelle !

Ohlala, ça faisait si longtemps que je n’avais pas autant pleuré sur un livre…

Une histoire qui est renversante ! Une romance hors de l’espace et du temps. Une bulle qui éclate et se fait frapper par la dure réalité de Désolation. Une pépite !

Comme je le disais au début, et je ne le cache absolument pas, j’ai pleuré à chaudes larmes durant ce roman. Je suis beaucoup trop sensible… Et je continue à me faire du mal. Mais finalement, ne lisons-nous pas pour ressentir des émotions ?

 

En tout cas, j’ai vraiment très hâte de compléter cette duologie, même si je crains fortement de ne pas en sortir indemne…

NOTE
5/5

Et vous, avez-vous déjà verser votre petite larme -ou une véritable cascade- sur un livre ? Si oui, lequel ?

D’une manière un peu plus large, quel est le dernier roman à vous avoir suscité une vive émotion, qu’elle soit positive ou négative ?

Livromancienne

Livromancienne

la liseuse de bonnes aventures

Bienvenue sur ce blog ! Je partage ici toutes mes aventures livresques et bien d’autres choses encore. Mes découvertes cinématographiques ou encore les jeux vidéos qui me font perdre la notion du temps et aussi toute ma patience ! J’espère que vous prendrez du plaisir à découvrir ces quelques pages, autant que j’en ai eu à les écrire.

Découvrez mes autres avis lectures

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.